Athènes se met entre parenthèses pour un mois

La Grèce s'est dotée jeudi d'un gouvernement technique provisoire chargé d'expédier les affaires courantes jusqu'aux législatives du 17 mai, second scrutin crucial en moins de deux mois. Ces élections inquiètent zone euro et marchés sur fonds d'anxiété à propos des dépots bancaires.Des inquiétudes qui se sont traduites jeudi ailleurs en Europe par la nette hausse des taux d'intérêt pour un emprunt de près de 2,5 milliards d'euros levé par l'Espagne, pays également en difficulté. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes