Ventes record pour LVMH en 2013, bénéfice net stable

Le numéro un mondial du luxe LVMH a signé en 2013 un nouveau record de ventes à 29,15 milliards d'euros, en hausse de 4%. Il a maintenu un bénéfice net de 3,4 milliards d'euros (4,16 milliards de francs) comme en 2012, tiré par la maroquinerie et la distribution sélective.

La croissance organique des ventes a ralenti à 8%, contre 9% en 2012 et 14% en 2011, alors que le marché mondial du luxe a globalement ralenti. Le résultat opérationnel a progressé de 1,7% et dépasse pour la première fois les 6 milliards d'euros, à 6,02 milliards, s'est félicité le PDG Bernard Arnault jeudi soir en présentant ces résultats, à peu près en ligne avec les attentes des analystes.

La marge opérationnelle de LVMH, dont les enseignes comprennent Louis Vuitton, Céline, Givenchy, Moët & Chandon, Dom Perignon, Guerlain, Parfums Christian Dior ou encore Sephora, s'est maintenue à près de 21%, comparable à celle de 2012.

Les ventes de la Mode et maroquinerie, principale division du groupe, sont en baisse de 0,4% à 9,9 milliards d'euros (+5% en croissance organique) et l'écart se réduit avec la distribution sélective, deuxième pilier de LVMH, dont le chiffre d'affaires a progressé de 13% (+17% organique) à 8,9 milliards d'euros.

Confiance pour 2014

Les Vins et spiritueux sont en hausse de 1% à 4,2 milliards d'euros (+6% organique), les Parfums et cosmétiques progressent de 3% à 3,7 milliards d'euros (+7% organique).

Les Montres et la joaillerie ont reculé de 2% à 2,8 milliards d'euros (+4% organique). Le groupe possède notamment les marques suisses TAG Heuer, Zenith et Hublot. Il y a dix jours, LVMH annonçait la nomination à la direction de son secteur horloger le président de Hublot, Jean-Claude Biver.

Le pôle joaillerie, avec les marques Bulgari, Chaumet, Fred et De Beers, sera directement chapeauté par Antonio Belloni, directeur général du groupe.

LVMH, après "une année exceptionnelle" reste confiant pour l'année 2014 et compte "renforcer son avance" sur le marché mondial du luxe. "Pour 2014, on va continuer la même stratégie. On est raisonnablement confiants", a dit M. Arnault.

/ATS


Actualisé le