Vaccin Novartis: enquête ouverte en Italie après des décès suspects

Après des décès inexpliqués qui pourraient être liés à un vaccin contre la grippe de l'entreprise pharmaceutique Novartis, le procureur de Sienne, en Italie, a lancé des enquêtes. Deux lots présumés du vaccin Fluad ont été préparés dans une usine de cette ville toscane.

L'Agence italienne du médicament (AIFA) a suspendu jeudi l'utilisation de ces lots du vaccin, après que trois personnes auxquelles il a été injecté sont mortes. Samedi, onze décès suspects avaient été enregistrés.

L'association de consommateurs italienne Codacons a demandé au ministère de la Santé de suspendre les campagnes en faveur de la vaccination, mais l'AIFA a insisté sur le fait que les vaccins sont "une ressource précieuse et irremplaçable pour la prévention de la grippe saisonnière".

"Novartis a été avisé par l'AIFA d'une suspension préventive de deux lots de Fluad en Italie après le signalement de graves effets indésirables consécutifs à la vaccination. Aucune relation de cause avec le vaccin n'a été établie", selon le géant pharmaceutique bâlois.

Un précédent

Novartis a précisé que le Fluad est utilisé depuis 1997. Depuis, plus de 65 millions de doses ont été administrées avec succès dans le monde, "ce que confirment les données recueillies au cours d'études cliniques concernant plus de 70'000 patients".

Le 24 octobre 2012, le ministère italien de la Santé avait déjà suspendu l'utilisation de plusieurs vaccins contre la grippe de Novartis, dont le Fluad. Après y avoir constaté des impuretés, il avait assuré qu'il était nécessaire "de procéder à de nouvelles vérifications concernant la qualité et la sûreté" des vaccins Aggripal, Fluad et Influpozzi.

Berne avait alors ordonné l'arrêt à titre préventif des livraisons de vaccins anti-grippe du groupe. D'autres pays comme l'Autriche, l'Allemagne, la France et le Canada avaient suivi. La Suisse et le Canada avaient levé leur interdiction quelques jours plus tard, le 31 octobre. Paris, Rome et Vienne avaient fait de même peu après.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes