Fraudeurs fiscaux présumés et un employé d'UBS arrêtés en Israël

Les démêlés judiciaires d'UBS dans des affaires d'évasion fiscale s'étendent désormais au Proche-Orient. Les autorités israéliennes ont brièvement arrêté un collaborateur de l'UBS, ainsi que treize ressortissants de l'Etat hébreu possédant un compte auprès du numéro un bancaire helvétique.

Toutes ces personnes ont été libérées sous caution, a indiqué mercredi le fisc israélien. L'arrestation du conseiller d'UBS remonte au 26 juin, mais le tribunal avait jusqu'à présent empêché la publication de l'information.

UBS précise ne pas être visée par cette enquête. Il s'agit d'une affaire entre les autorités israéliennes et les citoyens concernés, a indiqué à l'ats Serge Steiner, porte-parole de la grande banque.

Selon les résultats d'une vaste enquête, des milliers d'Israéliens posséderaient un compte auprès d'une banque suisse, pour certains dotés de centaines de millions d'euros. Les autorités fiscales soupçonnent ces nantis de ne pas avoir déclaré tout ou grande partie de l'argent. Des investigations sont toujours en cours et il faudra compter avec de nouvelles arrestations.

Cette annonce intervient au surlendemain de l'acquittement de Raoul Weil aux Etats-Unis. L'ex-responsable de gestion de fortune était accusé d'avoir aidé 20'000 riches clients américains à échapper au fisc. D'autres procédures sont toujours en cours, notamment en Allemagne, en France et en Belgique.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus