UBS paie une amende de 4,6 millions de dollars aux Etats-Unis

Le numéro un bancaire helvétique UBS va payer 4,6 millions de dollars (4,2 millions de francs) pour mettre fin à des poursuites de l'ensemble des 50 Etats américains qui l'accusaient d'avoir laissé des salariés non qualifiés accepter des ordres d'achat ou vente de titres financiers.

UBS Financial Services, une division d'UBS, employait des personnes qui passaient des ordres d'achats ou ventes de titres sans être enregistrés auprès des autorités boursières, a indiqué un communiqué du bureau des titres financiers du New Jersey, l'Etat de l'est des Etats-Unis qui a mené l'offensive sur ces poursuites.

UBS, qui n'a pas admis ni nié de faute dans le cadre de cet accord à l'amiable, était aussi accusée d'avoir mal supervisé ses employés, selon le communiqué.

La banque helvétique fait l'objet de très nombreuses poursuites judiciaires aux Etats-Unis. Ce mois-ci, elle a déjà accepté de verser 120 millions de dollars pour clore une plainte d'investisseurs qui l'accusaient de leur avoir menti en leur vendant des produits structurés de Lehman Brothers.

Quelques jours plus tôt, le régulateur boursier américain (SEC) avait annoncé qu'UBS allait payer 50 millions de dollars pour mettre fin à des poursuites l'accusant d'avoir menti à des investisseurs ayant acheté des produits financiers dérivés de crédits hypothécaires avant la crise.

/SERVICE


Actualisé le

 

Articles les plus lus