Trois patrons redoutent les effets négatifs de l'initiative 1:12

Trois grands patrons se sont exprimés contre l'initiative 1:12 des Jeunes socialistes dans la presse dominicale alémanique. Nick Hayek (Swatch Group), Anton Affentranger (Implenia) et Herbert Bolliger (Migros) la jugent trop rigide et néfaste pour la place économique."C'est une initiative dogmatique avec des exigences trop rigides", a relevé Nick Hayek dans une interview au "SonntagsBlick". Le directeur général de Swatch Group voit les auteurs du texte comme d'"honnêtes concierges qui veulent volontiers contrôler quand on doit éteindre la lumière et à quel niveau sonore on doit écouter la musique." /SERVICE


Actualisé le

 

Articles les plus lus