Total: le T2 affecté par de faibles marges de raffinage

Les bénéfices de Total au deuxième trimestre seront marqués par l'impact de marges de raffinage "extrêmement" faibles, a déclaré le PDG du géant pétrolier, Christophe de Margerie. Le groupe français est affecté, comme ses concurrents, par un début d'année difficile dans les raffineries en Europe.

En avril, Total avait publié des résultats en baisse au titre du premier trimestre 2014. Sa production a baissé de 6%.

"Tout le monde sait que les marges de raffinage ont été extrêmement faibles au second trimestre et cela aura un impact sur nos profits, comme cela a été le cas au premier trimestre", a dit M. de Margerie à des journalistes en marge des rencontres économiques d'Aix-en-Provence.

Utiliser davantage l'euro

Le patron de Total a en outre défendu un accroissement du rôle de l'euro face au dollar dans les achats de pétrole. Il n'y a aucune raison de payer le pétrole uniquement en dollars, selon lui. "Se passer du dollar, ce n'est pas réaliste, mais utiliser davantage l'euro, cela me paraît souhaitable".

Les autorités françaises ont récemment appelé à trouver des moyens de renforcer l'euro dans les échanges internationaux. Cette invitation survient après l'amende record infligée par les Etats-Unis à BNP Paribas. La banque française avait participé au financement d'achats de pétrole en dollars à des pays visés par des sanctions américaines.

/ATS


Actualisé le