Tornos a creusé sa perte au 1er trimestre 2013

Poursuivant la réorientation de ses activités, Tornos a vécu un premier trimestre difficile. Affichant des ventes et des commandes en repli de près d'un tiers, le fabricant de machines-outils prévôtois, qui fonde une entreprise commune avec un nouveau partenaire chinois, a creusé sa perte nette de 1,18 un an plus tôt à 7,03 millions de francs.Conséquence de la faiblesse du carnet de commandes à fin 2012, le chiffre d'affaires brut s'est tassé de 31,5% au regard des trois premiers mois de l'an passé, à 34,9 millions de francs, a annoncé mardi l'entreprise établie à Moutier, dans le Jura bernois. Les ventes se sont ainsi inscrites en-dessous du minimum requis pour atteindre le seuil de rentabilité.Tornos rappelle cependant que le chiffre d'affaires réalisé un an auparavant avait encore été favorablement influencé par les produits haut de gamme. Le tableau n'est guère plus réjouissant côté entrées de commandes, qui ont diminué de 32,2% à 43,8 millions de francs.Tornos attribue le tassement aux difficultés de financement de ses clients ainsi qu'aux reports de commandes de leurs propres donneurs d'ordres. Perte opérationnelleDans ce contexte difficile,Tornos a essuyé une perte d'exploitation avant intérêts et impôts (EBIT) de 7,3 millions de francs entre janvier et fin mars. L'entreprise avait de justesse bouclé la période correspondante de l'an passé dans le noir, avec un résultat de 0,1 million.Tornos note cependant avoir recueilli les premiers fruits de la réorientation stratégique mise en oeuvre l'automne passé, avec à la clef des "résultats significatifs en matière de réduction de coûts". Tornos entend poursuivre sur la voie de l'optimisation de ses charges, notamment au niveau de ses structures et processus.Dans le cadre de la réorientation initiée l'automne passé, avec notamment une focalisation sur le segment moyen de gamme, Tornos se lance dans un nouveau partenariat en Asie. /SERVICE


Actualisé le