Six grévistes de Gate Gourmet licenciés suite à une manifestation

Six grévistes de l'entreprise de services à bord Gate Gourmet ont reçu leur lettre de licenciement en raison d'agissements considérés comme inacceptables lors d'une manifestation samedi dernier à Genève. Le syndicat SSP conteste ces licenciements.

"La direction a envoyé une lettre de licenciement à six grévistes pour sanctionner un comportement inacceptable", a indiqué jeudi à l'ats le porte-parole de Gate Gourmet Jérémy Nieckowski.

Selon lui, lors d'une action de soutien aux grévistes samedi à l'aéroport, une quinzaine de manifestants sont entrés de force dans les locaux de Gate Gourmet. Au cours de cette opération, trois employés de Gate Gourmet ont été blessés. Ils ont dû recevoir des soins nécessitant, pour deux d'entre eux, un arrêt de travail.

Selon la direction, "ce n'est qu'après l'intervention de la police que les manifestants ont accepté de quitter les locaux qu'ils occupaient illégalement". Les trois victimes de l'agression et la direction de Gate Gourmet ont déposé des plaintes pénales pour violation de domicile, lésions corporelles et injures.

"Nous regrettons ces agissements injustifiés. On ne peut pas les laisser impunis, c'est intolérable à l'intérieur d'une entreprise", a dit M. Nieckowski.

Opposition de l'avocat

Le secrétaire central du syndicat des services publics (SSP) Yves Mugny a une autre version des faits. Il affirme que les licenciements sont injustifiés et que les grévistes ont agi dans le strict respect du droit. L'avocat du syndicat va faire opposition et demander l'annulation des licenciements, qui, selon le SSP, "violent le droit de grève".

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus