Schweiter Technologies en forme au premier semestre

Schweiter Technologies a pulvérisé les attentes du marché au premier semestre 2014. Le fabricant zurichois de machines textiles et matériaux composites a vu son bénéfice net bondir de 30% sur un an pour s'établir à 20,8 millions de francs.

Au niveau opérationnel, le résultat avant intérêts et impôts (EBIT) a progressé de 28% à 28,7 millions et l'excédent EBITDA de 15% à 40,3 millions. Quant au chiffre d'affaires, il a crû de 11% à 375,5 millions. En devises locales, la hausse a même atteint 13%, détaille le groupe dans un communiqué publié vendredi.

Cette performance dépasse amplement les prévisions des analystes interrogés par l'agence financière AWP. Ceux-ci anticipaient un profit net de 19,1 millions de francs, un résultat EBIT de 25,5 millions et un chiffre d'affaires de 350,0 millions.

Des résultats qui ravissaient les investisseurs. A la Bourse suisse, le titre grimpait de 4,47% à 655 francs en milieu de matinée, dans un marché en légère hausse.

Les deux unités en verve

Les deux divisions ont contribué à la croissance. 3A Composites, le segment des matériaux composites, a enregistré des entrées de commandes en nette hausse et ses revenus ont augmenté de 10% à 333,1 millions de francs.

Les activités architecture et écrans en Europe se sont révélées particulièrement dynamiques, grâce à des conditions météorologiques favorables en début d'année. Globalement, les ventes se sont stabilisées en Europe occidentale et se sont légèrement reprises au sud du continent, précise Schweiter Technologies.

En Asie, l'intégration du site de production de l'indien Durabuild Technologies, racheté en décembre dernier, a favorisé la progression. Aux Etats-Unis, le chiffre d'affaires dans l'architecture s'est amélioré, après l'affaiblissement des six premiers mois de l'an passé.

La demande dans les matériaux de base s'est aussi améliorée, tant dans le secteur éolien que dans le marin. La pression sur les prix observée l'an passé s'est relâchée. Une ombre au tableau: dans le secteur du transport, la marche des affaires s'est avérée inférieure aux attentes en raison notamment de reports de projets.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus