Roche renforce ses activités aux Etats-Unis en acquérant Seragon

Roche renforce ses activités dans les traitements contre le cancer du sein. Par l'entremise de sa filiale américaine Genentech, le groupe pharmaceutique bâlois s'empare de la société californienne active dans les biotechnologies Seragon Pharmaceuticals. La transaction se monte au total à 1,725 milliard de dollars (1,53 milliard de francs).

Selon l'accord définitif intervenu entre les parties, Roche paiera un montant préalable de 725 millions de dollars, auquel viendra s'ajouter 1 milliard de dollars pour autant que Seragon atteigne certains objectifs, a indiqué Roche. Soumise à l'approbation des autorités concernées, l'acquisition de la société sise à San Diego devrait être finalisée au 3e trimestre 2014.

Seragon se concentre notamment sur les décomposeurs sélectifs de récepteurs d'oestrogène (SERD) destinés au traitement du cancer du sein avec des récepteurs hormonaux positifs, lesquels représentent 60% des cancers du sein, précise Roche. Les SERD constituent un nouveau traitement oral.

Prix jugé élevé

Une fois l'acquisition finalisée, le portefeuille de Seragon sera intégré à celui de Genentech. Interrogés par l'agence AWP, les analystes ont jugé le montant de la transaction particulièrement élevé pour un produit encore en phase initiale de développement. Une telle somme laisse supposer que Genentech estime le SERD comme très prometteur.

Aux yeux des experts, l'acquisition reste toutefois avantageuse, celle-ci permettant à Roche de combler un manque au niveau des types de traitements du cancer du sein. En l'absence de données cliniques, l'opération a laissé les investisseurs relativement indifférents.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes