Regain d'intérêt des entreprises suisses pour le marché libyen

Même si les sanctions économiques ont cessé, le commerce entre la Libye et la Suisse peine à redémarrer. Les grandes sociétés estiment la situation politique encore trop incertaine. Toutefois, l'or noir libyen se déverse à nouveau en abondance en Suisse.Pour l'instant, aucun investissement n'a été répertorié cette année provenant de sociétés suisses jusqu'à présent absentes du marché libyen. Cependant, cela pourrait changer. Le DFAE signale que plusieurs entreprises ont consulté l'ambassadeur helvétique à Tripoli Michel Gottret pour d'éventuels projets. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus