Prothèses défectueuses: 2,5 milliards de dollars d'indemnités

Le groupe pharmaceutique américain Johnson & Johnson a accepté mardi de payer environ 2,5 milliards de dollars pour indemniser des patients s'étant fait implanter aux Etats-Unis des prothèses de hanche défectueuses de sa filiale DePuy.

Un accord en ce sens entre DePuy et les avocats représentant des patients a été présenté mardi aux juges, a annoncé la filiale de J&J dans un communiqué. C'est l'un des accords les plus onéreux trouvés aux Etats-Unis dans le domaine des appareillages médicaux défectueux.

DePuy précise que le montant de 2,5 milliards de dollars est basé sur une estimation de 8000 patients ayant dû se faire opérer pour remplacer leur prothèse avant le 31 août 2013. La majorité des paiements devraient intervenir durant l'année 2014.

DePuy avait annoncé en août 2010 le rappel de deux types de prothèses de hanche, dont elle avait indiqué à l'époque avoir vendu 93 000 exemplaires dans le monde. Suite à ce rappel, des milliers de patients avaient porté plainte aux Etats-Unis.

DePuy note mardi que l'accord va mettre fin à un important nombre de procédures judiciaires lancées à son encontre, mais que des plaintes subsisteront dans ce pays.

Un tiers des prothèses avaient été implantées aux Etats-Unis, relevait la semaine dernière le Wall Street Journal, soulignant que dans une hypothèse extrême, la facture pourrait monter jusqu'à 4 milliards de dollars.

En Suisse, quelque 1400 prothèses défectueuses ont été implantées jusqu'à leur retrait, avait indiqué Swissmedic en février 2012. L'institut n'avait toutefois pas voulu révéler le nombre de patients ayant présenté des complications ni si certains avaient engagé des poursuites judiciaires.

/ATS


Actualisé le