Presse: la crise des annonceurs pèse sur les résultats de Tamedia

Le recul du marché publicitaire a continué à peser sur les résultats des titres régionaux et nationaux du groupe de presse Tamedia au premier semestre. La baisse de leurs chiffres d'affaires respectifs dépasse 4%. Les mesures de rationalisation déjà prises et l'essor du secteur en ligne n'ont pas suffi à la compenser.

Face à un recul de 13% des annonces commerciales et de 18% des offres d'emploi et autres petites annonces, le secteur Print régional a enregistré une baisse du chiffre d'affaires de 4,6%, à 260 millions de francs.

Les imprimeries ont pourtant rempli les attentes grâce à de nouveaux mandats de publications externes, a indiqué aux médias le président de la direction du groupe zurichois, Christoph Tonini. En Suisse romande, Tamedia entend améliorer la situation en imprimant notamment dès 2015 les journaux du groupe St-Paul ("La Liberté" et les "Freiburger Nachrichten").

Pas de vente du "Matin"

Annoncées au début de l'année, les économies de 17,8 millions de francs prévues d'ici à 2016 au sein des titres romands de Tamedia n'aboutiront pas à des suppressions ou fusions de journaux. Christoph Tonini l'a répété jeudi.

Le directeur général du groupe a admis qu'une vente du "Matin" à Ringier avait été "étudiée" puis écartée. "Nous souhaitons en revanche améliorer la position du journal sur le marché." M. Tonini a également "très clairement" exclu une fusion entre "24 Heures" et la "Tribune de Genève".

Plus de 100 mesures ont été prises au cours du premier semestre dans le Print régional. Aucune décision n'a encore été prise concernant les mesures à prendre au sein des journaux romands dans le cadre du plan d'économies. Les discussions se poursuivent.

Bond de plus de 80% en ligne

Le chiffre d'affaires du secteur Print national a, lui, baissé de 4,1%, à 193,5 millions de francs. Un repli dû essentiellement aux résultats défavorables de "20 minutes", "20 Minuten", "Anabelle" et de la "SonntagsZeitung".

Le secteur Digital, réunissant les activités en ligne de Tamedia, se montre en revanche de plus en plus florissant. Son chiffre d'affaires a bondi de 81,1%, grimpant ainsi à 111,9 millions de francs. Et il devrait continuer à progresser l'année prochaine.

/SERVICE


Actualisé le