Près d'un cinquième des aliments sont mal réfrigérés

Quatre-vingt-trois pourcents des denrées alimentaires sont réfrigérées correctement en Suisse. Les entreprises respectent les températures en règle générale, ce qui contribue à la sécurité des produits et réduit le gaspillage, notent les chimistes cantonaux.

Les commerces de détail affichent de bons résultats, écrit vendredi l'Association des chimistes cantonaux de Suisse. Ils se tiennent aux valeurs prescrites à 86%. Et les dépassements sont faibles, "environ 3-4 degrés" plus chaud que prescrit , précise Patrick Edder, chimiste cantonal genevois.

Deux chaînes de distribution ont toutefois fait état de plusieurs dépassements. Leurs systèmes de réfrigération comportent "des problèmes structurels, et des discussions ont lieu pour y remédier."

Litiges sur le poisson

Les restaurateurs respectent les températures dans 90% des cas. Seul le stockage du poisson donne lieu à quelques contestations. Les entreprises artisanales présentent un taux similaire, avec 85% de produits conservés correctement.

Les chimistes constatent des écarts plus importants dans les entreprises commerciales de petite taille et les stations-service. La conservation du poisson n'y est pas conforme dans plus de 30% des cas.

Nets progrès

Mais, "d'une manière générale, nous avons constaté de nets progrès. Beaucoup d'investissements ont été faits dans les dix dernières années", salue Patrick Edder.

Les chimistes cantonaux ont mesuré entre juin et août la température de réfrigération de quelque 2500 denrées dans plus de 500 entreprises. De la viande, des produits laitiers ou des mets précuits ont notamment été examinés.

Les chimistes ont ensuite proposé des solutions pour améliorer la chaîne du froid aux représentants de la branche. Les services compétents veilleront à leur mise en oeuvre.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes