Plus d'un million de personnes travaillent au noir en Suisse

Le travail au noir est bon pour l'économie, estime le professeur autrichien Friedrich Schneider, spécialiste de l'économie souterraine. D'après ses calculs, quelque 1,1 million de personnes en Suisse travaillent de temps en temps au noir.Il s'agit souvent de personnes qui prennent des emplois d'appoint. A temps plein, elles sont environ 450'000, a déclaré le professeur à l'Université de Linz lors de l'émission "Eco" de la télévision alémanique. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes