OPA de Valeant: Allergan prend acte de la convocation d'une AG

Allergan examine la suite à donner à la demande du groupe pharmaceutique canadien Valeant de convoquer une assemblée générale extraordinaire dans le cadre de son offre publique d'achat (OPA) hostile sur le fabricant américain de l'anti-rides Botox.

"Allergan annoncera des détails supplémentaires concernant une réunion extraordinaire, après examen de la demande", a indiqué un communiqué du laboratoire pharmaceutique. Le groupe a confirmé avoir reçu vendredi une demande de convocation extraordinaire des actionnaires déposée par Persching Square, le fonds d'investissements américain qui s'est allié à Valeant pour lancer l'OPA hostile.

"Allergan et un inspecteur indépendant vont examiner les documents écrits soumis par Pershing Square et nous en rendrons compte dès que possible", affirme le communiqué du laboratoire basé à Irvine (Californie).

Traitement des rides

Valeant et Pershing Square, dirigé par l'investisseur activiste Bill Ackman, lui-même premier actionnaire d'Allergan avec un peu moins de 10%, affirment avoir le soutien d'actionnaires représentant 31% d'Allergan, bien assez pour exiger une assemblée générale extraordinaire. Ils ont déjà rallié John Paulson, une voix très écoutée de Wall Street, dont le fonds spéculatif détient 2% d'Allergan.

Allergan a jusqu'au 20 décembre 2014 pour convoquer cette réunion où il sera demandé aux actionnaires de voter sur un changement du conseil d'administration et de se prononcer en faveur de l'offre. Dans son communiqué, Allergan redit que l'offre d'achat "non sollicitée" de Valeant est "tout à fait inadéquate" et qu'elle "sous-évalue substantiellement" le groupe.

Le rapprochement Valeant-Allergan créerait un géant dans l'ophtalmologie, la dermatologie et les cosmétiques et permettrait aussi au groupe canadien de mettre la main sur le traitement des rides Botox, dont les ventes atteignent 2 milliards de dollars par an.

Valeant, qui a son siège à Laval dans la banlieue de Montréal, a fondé sa croissance sur les acquisitions de petits laboratoires ou de groupes plus importants. L'année dernière, il avait acquis le spécialiste de l'ophtalmologie Bausch & Lomb pour 8,7 milliards de dollars.

/ATS


Actualisé le