Novartis va supprimer 500 emplois à Bâle mais en créer à Nyon (VD)

Le géant pharmaceutique bâlois Novartis va supprimer jusqu'à 500 emplois à Bâle. Des licenciements ne sont pas exclus, a indiqué l'entreprise. Parallèlement, le groupe prévoit de créer un "troisième poste de production à Nyon (VD)".

Les coupes sont prévues dans la division Pharmaceuticals, "notamment parmi les fonctions de support", écrit la firme rhénane dans un communiqué.

Parallèlement, le groupe prévoit de créer "plusieurs centaines d'emplois" dans le segment pharmaceutique, ainsi que dans le développement oncologique et la production OTC (produits d'automédication, des médicaments liquides, crèmes et sirops, notamment dans le domaine toux et refroidissements) avec "l'ajout d'un troisième poste de production à Nyon (VD)".

Au final, les effectifs du groupe en Suisse devraient demeurer stables à quelque 15'000 "après cinq années de croissance consécutives", relève Novartis qui réitère son attachement à Bâle, "site clé en matière d'innovation". Quelque 12% des collaborateurs de la société travaillent sur le territoire helvétique, où environ 1% du chiffre d'affaires est réalisé.

/ATS


Actualisé le