Novartis renonce à fermer Prangins et réduit les coupes à Bâle

La fronde aura payé: Novartis renonce à fermer son site de Prangins (VD), près de Nyon, et revient sur les 320 licenciements annoncés. A Bâle, le groupe pharmaceutique rhénan a revu sa restructuration à la baisse.Novartis va effectuer des investissements à Nyon ces prochaines années afin de moderniser l'usine, a déclaré le patron de Novartis Suisse, Pascal Brenneisen, mardi à Berne, refusant toutefois de donner un montant. L'objectif est d'obtenir l'homologation du site de production par les autorités sanitaires américaines (FDA) afin de créer un nouveau marché pour ces produits. /SERVICE


Actualisé le