Net rebond à Wall Street après la déclaration de Vladimir Poutine

La Bourse de New York a fini sur un net rebond, les craintes d'affrontement armé entre l'Ukraine et la Russie s'apaisant après les déclarations du président russe, Vladimir Poutine.

L'indice Dow Jones des 30 valeurs vedettes de la cote a gagné 227,85 points, soit 1,41%, à 16'395,88. Le Standard & Poor's 500, plus large, a pris 28,18 points (+1,53%) à 1873,91, un nouveau record de clôture, et le Nasdaq Composite a avancé de 74,67 points (+1,75%) à 4351,97.

L'indice de volatilité du CBOE, baromètre de l'anxiété des investisseurs, a rechuté de près de 12% après un bond de 14% la veille.

Les propos de Vladimir Poutine ont interrompu le mouvement de fuite vers les valeurs refuges, permettant aux actions de rebondir après le repli marqué subi lundi. "Les ventes de lundi et le rebond marqué de mardi sont devenus des habitudes pour les traders en 2014", a commenté Andrew Wilkinson, responsable de l'analyse de marché d'Interactive Brokers.

"Les investisseurs ont à l'évidence retrouvé de l'appétit pour les actions, faisant preuve d'une dynamique forte quels que soient les risques géopolitiques ou les craintes pour la vigueur de la reprise qui se dressent devant eux", a-t-il constaté.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus