Mobilisation générale à Genève après la fermeture de Merck Serono

L'administration genevoise est sur la brèche après la décision du groupe allemand Merck de fermer sa division Merck Serono de Genève. Environ 1250 personnes vont perdre leur emploi. Une cellule de crise a été mise sur pied par le canton pour s'occuper d'elles.De son côté, le syndicat Unia a organisé mercredi un piquet devant le siège de Merck Serono pour soutenir les 1250 employés transférés ou licenciés par le groupe pharmaceutique allemand. Le syndicat veut organiser une assemblée du personnel vendredi. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes