Mme Royal espère une solution avant la fin de l'année pour Sievens

"Il y aura une solution, un ouvrage qui sera fait", a annoncé la ministre française de l'Ecologie Ségolène Royal à propos du barrage de Sivens. Elle a souhaité que des solutions soient trouvées "avant la fin de l'année". Elle a aussi appelé à l'évacuation du site.

"L'idée, c'est de ne pas traîner, il faudra être au clair avant la fin de l'année sur les solutions", a dit la ministre au terme d'une réunion avec les parties concernées. "Il faut encore que les choses mûrissent pour une solution pérenne", a-t-elle ajouté.

La ministre a appelé à l'évacuation du terrain, site d'une "occupation illégale". Elle a évoqué l'exaspération d'habitants relayée lors de la réunion par la maire de la commune. Ségolène Royal a demandé aux associations de défense de l'environnement d'appeler à cette évacuation. La réponse n'a "pas été négative", selon elle.

Cette réunion au ministère de l'Ecologie a eu lieu neuf jours après la mort du militant écologiste Rémi Fraisse lors d'affrontements entre manifestants et forces de l'ordre. Ce décès a constitué un tournant dans la poursuite d'un projet contesté localement depuis plusieurs années.

"Trouver un équilibre"

Interrogée sur l'arrêt ou non du projet de barrage, la ministre avait plaidé mardi matin sur France 2 pour une "convergence entre points de vue très différents" afin de "trouver un équilibre" entre le développement économique et la défense de l'environnement.

"A quoi cela ressemblerait de tout arrêter sans réfléchir? Et de tout continuer sans réfléchir? Ce n'est pas la solution", a-t-elle lancé.

/ATS


Actualisé le