Microsoft va supprimer 18'000 emplois

Microsoft a annoncé la suppression de 18'000 emplois d'ici un an, soit environ 14 % de ses effectifs. Cette mesure a été décidée essentiellement pour prendre en compte le rachat de Nokia en avril.

La restructuration est liée en grande partie, soit pour près de 12'500 postes à l'intégration du fabricant de téléphones portables Nokia, dont Microsoft a finalisé l'acquisition en avril dernier.

Dans un courriel, le directeur général de Microsoft, Satya Nadella, dit viser une "simplification" de l'organisation du groupe, "pour accélérer les flux d'informations et les prises de décision". Il promet des indemnisations à tous les salariés concernés ainsi que des aides à la reconversion dans certaines régions.

La restructuration va se traduire par des charges avant impôts de 1,1 milliard à 1,6 milliard de dollars (entre 990 millions de francs et 1,44 milliard de francs). Ces coûts seront étalés sur les quatre prochains trimestres, précise le groupe dans un communiqué.

Quelque 620 employés en Suisse

La plus grosse partie des réductions d'effectifs doivent intervenir dans les six premiers mois. Début juin, Microsoft totalisait près de 130 000 employés dans le monde, dont 61'313 aux Etats-Unis.

Microsoft ne donne pas de détails sur les pays concernés par ces suppressions de postes, a indiqué une porte-parole du groupe dont le siège suisse est établi à Wallisellen, dans le canton de Zurich.

En Suisse, le géant américain de l'informatique totalise 620 collaborateurs, dont 400 à Wallisellen. Les autres sont répartis entre Genève, Zurich, Berne et Bâle, a précisé la porte-parole.

Le plus gros plan social de Microsoft jusqu'ici remontait à 2009, où il avait annoncé 5800 suppressions d'emplois.

/ATS


Actualisé le