Les prix des carburants et des combustibles poursuivent leur baisse

Bonne nouvelle pour les consommateurs à l'heure où l'achat des cadeaux de Noël grève leur budget: les prix des carburants et - dans une plus forte mesure - des combustibles poursuivent leur plongeon. L'essence et le mazout n'avaient plus été aussi bon marché depuis 2010.

En début de semaine, le sans plomb 95 se vendait environ 1,62 franc par litre en Suisse, contre 1,69 pour le diesel, selon des chiffres compilés par le TCS. Le prix à la pompe des carburants a donc chuté de près de 15 centimes depuis l'été: en juin, le sans plomb 95 et le diesel se sont écoulés en moyenne à 1,76 et 1,84 franc, si l'on en croit l'indice suisse des prix à la consommation.

Le prix du brut est tiré vers le bas par un phénomène de suroffre à l'échelle mondiale, rappelle Martin Stucky, porte-parole de l'Union pétrolière suisse. Il y a quelques années, Washington a en effet donné une forte impulsion à sa production énergétique autochtone. Grâce à leur gaz de schiste, les Etats-Unis "génèrent désormais autant de pétrole que l'Arabie Saoudite".

Parallèlement, la consommation mondiale de brut s'est légèrement tassée, précise M. Stucky. "Mais les producteurs n'ont pas pour autant ralenti la cadence." Le spécialiste observe à ce propos que "contrairement à il y a quelques années, la bourse des matières premières est complètement déconnectée des affaires géopolitiques". Ce qui est "tout à l'avantage des consommateurs!"

Effet de levier accru pour les combustibles

En Suisse, les prix du mazout se sont adoucis encore plus nettement que ceux de l'essence. "Alors que les charges incompressibles (taxes, frais d'importation, etc.) atteignent environ 50% pour les carburants, elles ne représentent que de 25% pour les combustibles", donc l'effet de levier d'une baisse du prix du pétrole est plus fort.

Jeudi, on pouvait remplir sa citerne en dépensant 86,10 francs par 100 litres de mazout, contre 93 francs en novembre, selon Swissoil Zürich. Quant à l'indice suisse des prix à la consommation, il affichait une moyenne de 102,61 francs en juin.

Qu'il s'agisse des carburants ou des combustibles, "il faut remonter à 2010 pour trouver des prix aussi bas en Suisse", souligne M. Stucky. Cette année-là, le mazout s'était chiffré à 85,41 francs pour 100 litres, le sans plomb 95 à 1,64 franc/litre et le Diesel à 1,72 franc/litre, selon l'Indice des prix à la consommation.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes