Les ours "problématiques" doivent être tués en Italie, exige Coire

Les ours "problématiques doivent être tués en Italie déjà, avant même qu'ils n'arrivent en Suisse, estime le gouvernement grison. Il a demandé à Berne de s'engager dans ce but auprès des autorités transalpines. Coire exige également plus de moyens financiers de la Confédération.

Les ours considérés comme "problématiques" sont des plantigrades qui ne se montrent pas farouches face aux humains et qui s'approchent à répétition des habitations. Ces animaux réduisent l'acceptation de la population envers les ours, a expliqué l'exécutif grison mardi.

En Suisse aussi, l'ours doit pouvoir être tué plus tôt, réclame ce dernier. Coire demande à la Confédération de simplifier l'exécution de l'autorisation de mise à mort.

Le Conseil d'Etat demande en outre davantage de moyens financiers à Berne afin de compenser les coûts causés à l'agriculture et à l'administration cantonale par la présence d'ours. Ces revendications sont le résultat d'un état des lieux effectué dans les Grisons sur le thème de l'ours.

Huit plantigrades ont séjourné dans ce canton depuis 2005. Le dernier en date, M13, a été mis à mort en février, les autorités affirmant qu'il était devenu un risque pour la population.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes