Les opposants à la nouvelle loi défendent la liberté de décision

Les opposants à la révision de la loi sur les épizooties, soumise au vote le 25 novembre, veulent pouvoir avoir le choix de vacciner leur bétail. Ils craignent une généralisation de "l'horreur" subie par certains éleveurs suite à l'obligation de vacciner contre la maladie de la langue bleue.Les opposants ont choisi une ferme de l'Oberland zurichois, à Pfäffikon (ZH), pour lancer leur campagne jeudi. Des éleveurs sont venus expliquer leurs expériences dans le cadre de la campagne de vaccination obligatoire contre la maladie de la langue bleue. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes