Les marques rechignent toujours à verser un salaire digne

Les marques de vêtements sportifs se montrent plus transparentes et sociales, à en croire la troisième enquête de la Campagne Clean Clothes (CCC). Sur 25 passées sous la loupe, elles ne sont toutefois que 7 à s'engager à verser un salaire décent.Trois entreprises, dont les autrichiennes Kilimanjaro et Seven Summits, refusent en outre de fournir des informations quant à leurs conditions de production. Ce comportement laisse supposer que dumping salarial, horaires abusifs et répression des activités syndicales constituent le quotidien des travailleurs, souligne la Déclaration de Berne dans un communiqué publié lundi. /SERVICE


Actualisé le