Les investissements d'Amazon se soldent par de lourdes pertes

Les gros investissements d'Amazon dans de nouveaux produits et service se sont soldés par une perte trimestrielle plus lourde que prévu. Le géant américain de la distribution en ligne a annoncé avoir creusé sa perte nette à 126 millions de dollars (114 millions de francs), contre seulement 7 millions un an auparavant.

Le chiffre d'affaires a augmenté de 23% à 19,34 milliards de dollars au deuxième trimestre, exactement ce qu'attendait le marché. Pour le troisième trimestre, Amazon vise une croissance de 15% à 26% de ses ventes, soit 19,7 à 21,5 milliards. La prévision des analystes était jusqu'ici tout en haut de cette fourchette, à 20,83 milliards.

Amazon a en outre prévenu que sa perte d'exploitation, qui atteignait 15 millions de dollars au deuxième trimestre, allait nettement s'approfondir sur le trimestre en cours pour atteindre 410 à 810 millions de dollars.

La sanction a été immédiate dans les échanges électroniques suivant la clôture de la séance officielle à Wall Street: le titre Amazon chutait de 6,67% à 334,68 dollars vers 22h45 heure suisse.

Le groupe affiche traditionnellement de très faibles bénéfices, voire pas de bénéfices du tout, car il réinvestit constamment pour étendre son activité. Ces derniers mois, il a par exemple présenté deux nouveaux appareils, un boîtier-décodeur pour regarder des films et séries en ligne sur un téléviseur ainsi qu'un smartphone, qui sort vendredi aux Etats-Unis.

En plus de ses activités croissantes dans la vidéo sur internet, il s'est lancé dans la musique en ligne et a commencé à proposer un service d'emprunt illimité de livres électroniques. Et il a aussi développé ses offres d'informatique en ligne (cloud) à destination des entreprises, pour lesquelles il assure par exemple des services d'hébergement dans ses serveurs.

Le marché semble toutefois commencer à se lasser des marges extrêmement faibles du groupe: l'action Amazon, qui avait atteint en janvier un record historique en clôture à 407,05 dollars, a depuis reperdu 12%.

/ATS


Actualisé le