Les femmes dirigeantes d'entreprises restent rares

Si la part des dirigeants d'entreprises étrangers augmente dans les entreprises suisses, les femmes continuent à être peu nombreuses dans le top-management. Seule une femme dirige actuellement un groupe, soit Monika Ribar à la tête du transporteur Panalpina.La part des femmes dans les 115 plus grandes entreprises de Suisse reste depuis sept ans bloquée à 5%, constate l'étude Schilling publiée lundi. Dans les conseils d'administration, elle a légèrement augmenté au cours de l'an dernier, passant de 10 à 11%. /SERVICE


Actualisé le