Les femmes à la tête des entreprises stimulent les affaires

La mixité à la tête des entreprises stimule les affaires. Selon une étude de Credit Suisse, les sociétés comptant des femmes au sein de leur direction générale ou de leur conseil d'administration affichent de meilleures performances économiques que celles gérées uniquement par des hommes.

Depuis 2012, la mixité au sein des conseils d'administration s'est accrue dans quasiment tous les pays et tous les secteurs d'activité, constate le numéro deux bancaire helvétique dans la deuxième édition de son étude "The CS Gender 3000: Women in Senior Management". De 9,6% en 2010, la part des administratrices est passée à 12,7% à fin 2013.

A cette date, la part des femmes siégeant dans des directions générales, que cela soit à titre de membres ou de présidentes, se chiffrait à 12,9%. Toutefois, celle des directrices générales n'atteint globalement que 4% des quelque 3000 compagnies passées sous revue dans le cadre de l'étude.

Rendement accru

Selon l'étude, les actions des firmes recensant au moins une femme dans leur organe de surveillance ont grimpé plus fortement que celles de sociétés conduites seulement par des hommes. Entre le début 2012 et la fin 2013, les premières ont dépassé la performance des secondes de 5%. En effectuant la comparaison depuis 2005, la différence annuelle se chiffre à 3,7%.

De même, depuis 2005, les sociétés comptant au moins une femme parmi leurs hauts responsables ont présenté un rendement moyen de fonds propres de 14,1%. Celui des compagnies dirigées uniquement par des hommes s'est dans le même temps inscrit à 11,2%.

Dans les fonctions de direction, l'étude met aussi en lumière la concentration de femmes dans les domaines des services internes et des ressources humaines.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus