Les exportations ont marqué le pas en octobre

Le commerce extérieur de la Suisse a marqué le pas en octobre. Les exportations en particulier se sont repliées de 0,8 % par rapport au même mois de 2012, à 18,34 milliards de francs, même si certaines branches, à commencer par l'horlogerie, continuent de briller.

Mais, en termes réels, soit corrigées de l'inflation, les exportations montrent une progression sur un an de 0,9 %, selon les données publiées jeudi par l'Administration fédérale des douanes (AFD). Les importations ont de leur côté légèrement progressé, de 0,2 % (mais -0,2 % réel) à 15,91 milliards de francs, soit au final une balance commerciale pour octobre toujours excédentaire de 2,43 milliards.

Sur la période janvier-octobre, les exportations totalisent 168,59 milliards de francs, en hausse de 0,4 % (mais -0,8 % réel) et les importations 146,93 milliards, en légère baisse de 0,6 % (-2,1 % réel). La balance commerciale sur ces dix mois présente un solde positif de 21,66 milliards.

Mois d'octobre "frileux"

Globalement, l'AFD qualifie le commerce extérieur en octobre de "frileux", avec une évolution "timorée" dans les deux sens du trafic en raison notamment de quelques facteurs particuliers. Les exportations d'électricité vers l'Allemagne, celles de bijouterie vers le Japon et Hong Kong ont notamment noirci le tableau.

La bonne surprise du mois sous revue vient de l'industrie des machines et de l'électronique, dont les exportations ont bondi de 6,7 % à 3,10 milliards de francs. Celles de la chimie et pharmacie, première branche exportatrice, ont augmenté de 1,2 % à 7,09 milliards.

Nouveau record horloger

L'horlogerie atteint de son côté un nouveau record mensuel avec des exportations pour 2,16 milliards de francs. Sur un an, la progression de 1,1 % peut sembler timide mais s'explique selon l'AFD par un effet de base, en l'occurrence le bond de 14 % affiché en octobre 2012.

Les instruments de précision se sont de leur côté bien tenus, avec des exportations en légère hausse de 0,2 % à 1,33 milliard, et les produits de l'industrie métallurgique affichent une progression sur un an de 1,9 % à 1,13 milliard.

Quelques branches présentent toutefois des replis, à commencer par les exportations de courant électrique qui ont dévissé en octobre de 57,4 % à 204 millions de francs. La bijouterie et joaillerie a aussi souffert, avec une baisse de 3,7 % à 824 millions.

Chute des importations énergétiques

Du côté des importations, le mois sous revue présente globalement une stagnation. Elle est due à la chute enregistrée pour les produits énergétiques (électricité, carburants, combustibles, huiles brutes), de 23,4 % sur un an à 1,11 milliard de francs, induite en particulier par une baisse de 63,9 % des importations de courant électrique.

Les importations du groupe des biens de consommation affichent de leur côté une hausse en rythme annuel de 3,4 % à 7,20 milliards de francs, celles du groupe biens d'équipement de 3,4 % à 3,83 milliards. Les importations de matières premières et demi-produits sont restées pratiquement stables à 3,76 milliards.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes