Les entreprises suisses peinent à trouver du personnel qualifié

Les entreprises suisses ont toujours plus de peine à embaucher du personnel qualifié. Selon une étude, 37% d'entre elles rencontrent des difficultés de recrutement, soit 9% de plus que l'année passée.

Les ouvriers qualifiés sont ceux qui manquent le plus à l'appel, révèle cette étude internationale menée au 1er trimestre par Manpower, à laquelle 754 entreprises suisses ont participé. Les cadres et dirigeants arrivent en deuxième position, suivis des secrétaires, assistants personnels et administratifs. Ces deux catégories avaient pourtant quitté les dix premières places du classement ces dernières années.

La demande est également vive pour les comptables, les spécialistes IT, les cuisiniers, les ingénieurs et le personnel hôtelier ou de restauration. Les chauffeurs ainsi que les médecins et le personnel soignant réintègrent le classement, en 9e et 10e positions.

Selon Manpower, le nombre restreint de candidats constitue le plus grand problème rencontré dans le recrutement de personnel. Le manque de compétences techniques ou de savoir-faire ainsi que le manque de qualifications sont les deux autres obstacles mentionnés.

Japon très touché

Au niveau mondial la pénurie, qui touche 35% des entreprises, concerne avant tout les ouvriers qualifiés, les ingénieurs et les collaborateurs au service externe.

Le Japon est le pays qui fait face à la pénurie de talents la plus marquée (85%). Il occupe la première place du classement pour la quatrième année consécutive et atteint le résultat le plus haut depuis le lancement de l'étude.

La deuxième place est occupée par le Brésil (68%), suivi par l'Inde, la Turquie, Hong Kong, la Bulgarie et la Nouvelle-Zélande. A l'inverse, l'Irlande (3%), l'Espagne (3%) et l'Afrique du Sud (6%) sont peu touchés.

La société de travail temporaire Manpower a réalisé cette étude pour la huitième fois auprès de 38'000 entreprises dans 42 pays.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus