Les Etats-Unis poursuivent Novartis pour corruption de médecins

Le département américain de la Justice (DoJ) a annoncé vendredi qu'il avait porté plainte contre le laboratoire pharmaceutique suisse Novartis. Le géant bâlois est accusé d'avoir corrompu des médecins, deux jours après une procédure similaire concernant cette fois-ci des pharmaciens."Le département américain de la Justice a déposé une deuxième plainte au civil contre Novartis Pharmaceuticals invoquant des pots-de-vins payés par la société à des prestataires de santé. Le gouvernement (américain, ndlr) cherche à obtenir des dommages et intérêts" auprès de la société pour avoir corrompu "des médecins afin de les inciter à prescrire des produits de Novartis qui étaient remboursés par les programmes d'assurance-santé fédéraux", détaille un communiqué du DoJ.Le procureur Preet Bharara a confirmé que le gouvernement américain se joignait à une plainte déposée en janvier 2011 contre Novartis Pharmaceutical Corp.Washington reproche à Novartis d'être la cause de millions de dollars de remboursements faits par les programmes Medicare et Medicaid pour des prescriptions douteuses de médicaments tels que les traitements de l'hypertension Lotrel et Valturna et le traitement du diabète Starlix.Les Etats-Unis ont déjà accusé mardi Novartis d'avoir incité moyennant finances des pharmacies à recommander à des patients ayant subi une transplantation rénale d'opter pour son médicament Myfortic. Les pots-de-vin présumés étaient alors dans ce cas dissimulés sous la forme de rabais et ristournes, selon Washington.Novartis conteste cette accusation. Le géant bâlois n'a pas répondu dans l'immédiat aux sollicitations l'invitant à s'exprimer sur les poursuites enclenchées vendredi. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes