Le véhicule d'exploration chinois roule sur la Lune

La sonde spatiale chinoise a déposé son véhicule d'exploration sur la Lune, a annoncé dimanche l'agence officielle Chine nouvelle. Surnommé "Lapin de Jade", l'engin a été déployé plusieurs heures après l'alunissage en douceur de la sonde Chang'e-3.

Cet exploit technologique, que sont uniquement parvenus à réaliser les Etats-Unis et l'URSS, marque une étape importante dans l'ambitieux programme spatial de la Chine. Cette nation rêve d'être le premier pays asiatique à envoyer un homme sur la Lune, probablement après 2025.

Le dernier alunissage en douceur remonte à la mission soviétique Luna 24, en août 1976, il y a plus de 37 ans.

Une salve d'applaudissements dans la salle de contrôle à Pékin avait salué samedi l'alunissage dans un territoire nommé la "Baie des arcs-en-ciel". Les médias officiels chinois ont immédiatement annoncé le "succès" de l'opération, censée être la plus risquée de la mission.

Les sondes lunaires Chang'e-1, lancée en octobre 2007, et Chang'e-2 (octobre 2010) ont permis, après leur mise en orbite, d'effectuer des observations détaillées du satellite de la Terre.

Phase de rattrapage

Pékin avance aussi à grandes enjambées dans un programme pour se doter d'une station orbitale permanente, et a amélioré ces deux dernières années sa maîtrise des rendez-vous spatiaux entre modules.

Mais, tout comme pour son premier vol spatial habité il y dix ans, la Chine se trouve toujours dans une phase de rattrapage technologique en reproduisant des expériences réalisées il y a des décennies par les Américains et les Soviétiques.

/ATS


Actualisé le

 

Articles les plus lus