Le train à crémaillère le plus raide du monde fête ses 125 ans

Une voie de chemin de fer menant au Mont Pilate (OW): l'idée paraissait complètement folle. Et pourtant, elle a fait l'objet d'une véritable ruée populaire, depuis son ouverture le 4 juin 1889. 125 ans plus tard, bien qu'on ne s'arrache plus les billets, le train à crémaillère le plus raide du monde demeure apprécié.

Le tracé entre Alpnachstad (OW) et la station Pilatus-Kulm, à 2132 mètres d'altitude, se distingue par sa déclivité. Sa pente moyenne atteint 38%, avec des pointes à 48%.

Pour la gravir, un système taillé sur mesure s'avère indispensable. L'ingénieur zurichois Eduard Locher s'attelle à la tâche. Il a l'idée de ramener l'écartement de la voie à 80 centimètres et de placer au milieu une crémaillère comportant des dents des deux côtés. Une installation qui permet aux roues des trains de s'engrener.

Dénivelé de 1635 mètres

Après avoir reçu l'autorisation de la Confédération en 1885, Eduard Locher peut se lancer dans la concrétisation de son projet. Quelque 600 ouvriers réalisent la voie ferrée en seulement 400 jours de travail, pour 1,9 million de francs. Longue de 4,6 km, elle gravit un dénivelé de 1635 mètres.

A ses débuts, la compagnie ferroviaire prévoit un volume de 15'000 passagers par an. C'est sans compter sur l'enthousiasme populaire. Rien que durant les six premiers mois, près de 37'000 voyageurs prennent place dans les voitures. Le trajet d'ascension dure 70 minutes, la descente 90 minutes.

La barre des 50'000 passagers annuels est franchie en 1906. L'électrification de la voie est réalisée en 1937, permettant d'augmenter la capacité à 100'000 personnes par an.

Montée plus rapide

Aujourd'hui, les Chemins de fer Pilatus bouclent la montée vers le Mont Pilate en 30 minutes et la descente en 40. Un maximum de 340 passagers par heure peut être transporté. La ligne est en service de mai à novembre.

Pour marquer le coup de leur 125e anniversaire, les Chemins de fer Pilatus proposent aux visiteurs de jeter un coup d'oeil derrière les coulisses de leur dépôt à Alpnachstad chaque vendredi dès le 4 juin jusqu'à la mi-octobre.

/ATS


Actualisé le