Le taux de chômage en Suisse recule pour le 5e mois consécutif

Le taux de chômage en Suisse a reculé en juin pour le cinquième mois consécutif et est tombé sous la barre des 3%. Il s'est établi à 2,9%, tandis que le nombre de chômeurs inscrits auprès des offices régionaux de placement (ORP) a diminué de 3678 par rapport à mai, pour atteindre 126'632 personnes.

En comparaison annuelle, le chômage a toutefois augmenté de 134 personnes (+0,1%), a indiqué le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO). Les demandeurs d'emploi inscrits se chiffrent à 180'689 personnes, soit 3747 de moins que le mois précédent et 883 de plus qu'en juin 2013.

Bonne nouvelle également du côté des jeunes (15 à 24 ans). Au total, 14'952 personnes de cette tranche d'âge se trouvaient au chômage en juin, soit 447 personnes (-2,9%) de moins qu'en mai ou 614 (-3,9%) de moins qu'en juin 2013.

La situation s'est aussi embellie en termes de places vacantes: leur nombre a augmenté de 1054, passant à 14'211.

Du côté romand

Le taux de chômage a baissé dans tous les cantons romands en juin, à l'exception de Vaud où il est resté stable. Le Valais a affiché la plus forte diminution avec un recul de 0,5 point à 3,3% de la population active. Genève demeure le canton où le taux est le plus élevé avec un coefficient de 5,4%.

A fin juin, le canton de Genève comptait 12'741 chômeurs, un effectif en baisse de 52 par rapport au mois précédent, peut-on lire dans les chiffres diffusés lundi par le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO).

Si son coefficient continue de reculer (-0,1 point), Neuchâtel conserve le 2e rang du chômage le plus élevé de Suisse avec un taux de 5%. L'effectif des chômeurs a reculé de 49 à 4461.

Dans le canton de Vaud, le taux est resté stable à 4,6%. Les chômeurs inscrits ont toutefois été moins nombreux puisqu'ils se sont chiffrés à 17'116 personnes, soit un recul de 175 personnes.

Le Valais, qui enregistre la plus forte baisse mensuelle avec les Grisons (-0,5 point), a vu son taux descendre à 3,3%. Fribourg, qui a enregistré en juin un recul de 0,1 point, demeure le canton romand avec le taux de chômage le plus bas (2,5%).

Dans le Jura, le coefficient a reculé de 0,1 point à 3,4%. Berne, canton à minorité francophone, a enregistré une baisse de même ampleur pour un coefficient qui atteint au final 2,2%.

/ATS


Actualisé le