Le secteur biotechnologie suisse reste dynamique

L'industrie biotechnologique suisse tient la forme. Son chiffre d'affaires a crû l'an passé de 102 millions de francs par rapport à 2012, pour s'établir à 4,74 milliards. Un dynamisme supérieur à la moyenne en dépit de la crise de la dette européenne, se félicite la branche.

Les investissements de capitaux et le nombre d'employés se sont également étoffés. Le secteur craint, du reste, "des problèmes en matière de recrutement de personnel spécialisé" en conséquence de l'acceptation par le peuple de l'initiative contre l'immigration de masse le 9 février dernier, souligne-t-il dans un communiqué mardi.

Quelque 400 postes ont été créés l'an passé, faisant grimper le nombre de collaborateurs de la biotechnologie helvétique à plus de 14'000. S'y ajoutent 25'000 à 30'000 emplois dans des entreprises sous-traitantes ou prestataires. A la fin de l'an passé, la branche comptait 252 entreprises, soit deux de plus qu'en 2012.

Quant aux investissements dans les entreprises privées et cotées, ils ont sensiblement augmenté, bondissant de 60% à 418 millions de francs. Une performance exceptionnelle due notamment à la société bâloise Evolva, cotée en Bourse, qui a signé un accord de coopération avec Cargill pour le développement d'un édulcorant naturel. Le géant américain de l'agroalimentaire a investi 5 millions de francs dans l'entreprise sise à Reinach (BL).

Vingt autres entreprises ont contribué à cette nette progression. Toutefois, les expériences de l'an dernier montrent que les financements demeurent difficiles pour les phases de démarrage, relèvent les entreprises helvétiques de biotechnologie.

Campus Biotech genevois

Fait qui a marqué également l'exercice 2013: l'installation à Genève du Campus Biotech, centre de recherche et de commerce dans les domaines des sciences de la santé, de la biotechnologie et des sciences de la vie, sur l'ancien site du géant pharmaceutique Merck Serono, se réjouit le secteur. Autre étape majeure: le grand projet de l'EPFL, Human Brain Project, menacé cependant par l'acceptation de l'initiative de l'UDC.

La biotechnologie joue un rôle majeur dans le secteur pharmaceutique, mais également dans d'autres domaines tels que la protection de l'environnement ou l'alimentation. Un exemple: le lavage du linge à des températures moins élevées grâce à de nouveaux enzymes contenus dans le détergent, illustre la branche.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus