Le redressement du Costa Concordia retardé à cause d'un orage

C'est le moment de vérité pour le Costa Concordia. Maintes fois reportés, les travaux de redressement de l'énorme épave doivent commencer dans la matinée sur le port di Giglio, en Italie. L'opération va durer une dizaine d'heures et sera suivie par quelque 400 journalistes et photographes.

Les opérations de redressement prévues pour démarrer lundi à 06h00 ont été retardées. "En raison des forts orages qui se sont abattus cette nuit, l'opération est retardée d'environ deux heures", a expliqué le chef de la protection civile et responsable du projet Franco Gabrieli lors d'une brève conférence de presse.

Vingt mois après le naufrage du paquebot de croisière, qui avait fait 30 morts et deux disparus le 13 janvier 2012, les autorités italiennes ont donné dimanche leur feu vert aux opérations . "Nous allons prouver que tout ce que nous avons imaginé, pensé, calculé, se passera comme prévu", a promis Franco Gabrielli, le chef de la protection civile italienne.

Même optimisme du côté du groupe Costa, propriétaire du navire, et sa maison-mère américaine Carnival. A ce jour, les travaux menés sur le paquebot naufragé ont coûté plus de 600 millions d'euros (plus de 740 millions de francs).

La rotation -d'une durée totale prévue de 10 à 12 heures- doit intervenir en trois phases. Elle sera gérée à distance dans une "salle de contrôle" par 12 personnes, chacune devant son ordinateur.

L'opération est supervisée par le Sud-Africain Nick Sloane, spécialiste mondial en renflouement de navire. Il dirige une équipe de 500 personnes. Une fois redressé, le paquebot sera remorqué au loin.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes