Le quotidien "Le Temps" est à vendre

Le journal "Le Temps" est à vendre. Les groupes de presse Ringier et Tamedia ont annoncé vouloir céder leurs participations dans le quotidien genevois. Les deux éditeurs possèdent chacun 46,2% du titre. Ils souhaitent trouver un seul et unique acheteur.

"Compte tenu des défis structurels majeurs qui se présentent aujourd'hui dans le monde des médias, un actionnaire majoritaire serait plus à même de prendre les meilleures décisions pour la pérennité et le développement du titre", écrivent Ringier et Tamedia dans un communiqué commun.

"Pour qu'une vente des participations de Ringier et Tamedia se concrétise, il faudra que se présente un acheteur crédible", poursuivent les deux éditeurs. Cet acheteur devra notamment "pouvoir offrir des perspectives d'avenir aux collaboratrices et collaborateurs" du journal.

Si aucune offre convaincante ne retient l'attention des actuels propriétaires du titre, une autre solution sera alors envisagée. "Soit Tamedia, soit Ringier examinera l'achat de la participation de l'autre", relèvent les deux groupes de presse. Le tirage du "Temps" s'élève à 39'716 exemplaires. Il compte 115'000 lecteurs.

Pas d'échange avec "Le Matin"

L'offre restera valable jusqu'au premier semestre 2014, a précisé à l'ats Christoph Zimmer, porte-parole du groupe Tamedia. "Le Temps" n'essuie pas de pertes en ce moment", a-t-il ajouté.

En été, des rumeurs étaient apparues sur un éventuel échange entre Ringier et Tamedia de leurs participations au "Temps" et au quotidien "Le Matin". Une vente ou un échange du "Matin", qui appartient entièrement à Tamedia, n'est pas envisagée, a souligné Christoph Zimmer. Du côté de la société des rédacteurs du "Temps", on se refusait mardi à tout commentaire.

Le tirage du "Temps" s'élève à 39'716 exemplaires. Il compte 115'000 lecteurs.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus