Le patron de la Deutsche Bundesbank s'en prend à François Hollande

Pacte fiscal européen, inflation, aides à la Grèce: le président de la Deutsche Bundesbank Jens Weidmann a recadré fermement samedi ceux qui ont pu laisser penser à un infléchissement de sa doctrine d'orthodoxie. Il a aussi lancé des mises en garde au président français élu François Hollande.Plutôt discret depuis qu'il a pris la succession en mai dernier du bouillonnant Axel Weber, qui avait claqué la porte en raison de son désaccord sur la gestion de la crise dans la zone euro, M. Weidmann, à la réputation de pragmatisme, a tapé du poing sur la table face au tour que prend le débat en Europe. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes