Le mouvement de grève s'achève chez Pavatex à Fribourg

Débutée le 11 novembre, la grève des ouvriers du site fribourgeois de l'entreprise Pavatex a pris fin vendredi. Les travailleurs ont obtenu ce qu'ils exigeaient, soit la présence du syndicat Unia lors de la négociation des mesures d'accompagnement destinées aux personnes licenciées.

Les employés ont aussi décidé de suspendre le blocage des livraisons du stock. Tous les clients du fabricant de panneaux isolants en fibres de bois ont pu être livrés dans les délais, via les autres usines de l'entreprise, indique Pavatex dans un communiqué publié vendredi. La société se réjouit de la fin de la grève qu'elle considère toujours comme illégale.

Intervention du Conseil d'Etat

Commencée jeudi soir suspendue dans la soirée et reprise vendredi matin, une séance de médiation organisée par le président du Conseil d'Etat fribourgeois Beat Vonlanthen a permis de dénouer la crise entre les employés menacés de licenciement et la direction de la firme.

Le syndicat Unia, une délégation de travailleurs et la direction de la société s'assiéront à la table des discussions. Une réunion est d'ores et déjà prévue lundi dans les bureaux de l'entreprise. Sur demande des deux parties, un représentant de la Direction de l'économie et de l'emploi prendra part aux séances. Un accord sur les mesures d'accompagnement à entreprendre devrait voir le jour d'ici le 21 novembre.

Première étape

La manifestation de soutien au personnel licencié vendredi soir à Fribourg est maintenue. Pour le syndicat, la lutte n'est de loin pas terminée. "Même si c'est un premier succès, les salariés s'attendent à des négociations difficiles", souligne Unia dans un communiqué.

Pour rappel, la direction de Pavatex a annoncé la mise à l'arrêt de son usine fribourgeoise le 22 octobre dernier, menaçant 47 emplois. Cette fermeture est à mettre en relation avec le franc fort et la hausse des coûts de production. L'entreprise souhaite désormais concentrer ses activités sur ses sites de Cham (ZG) et de Golbey (France).

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes