Le groupe bâlois Syngenta va supprimer ou délocaliser 1800 postes

Le groupe agrochimique bâlois Syngenta va supprimer ou délocaliser 1800 postes dans le monde. Cette mesure, dont la majeure partie sera effective l'an prochain, entre dans le cadre d'un programme d'économies de 1 milliard de dollars (970 millions de francs) d'ici 2018.

"Nous nous engageons à procéder aux réductions d’effectifs et délocalisations prévues de manière socialement responsable", assure lundi le directeur général Mike Mack, cité dans un communiqué. L'entreprise et les associations du personnel élaborent un plan social "bien doté", complète auprès de l'ats Christoph Mäder, membre de la direction.

Les suppressions et externalisations d'emplois seront effectuées sur une période de deux ans. Elles devraient être conclues pour le début de 2017, poursuit M. Mäder. Syngenta emploie 28'000 personnes dans plus de 90 pays. En Suisse, la multinationale compte 3390 collaborateurs.

Angleterre, Hongrie, Inde

Les coupes touchent des collaborateurs qualifiés de divers secteurs, mais pas de cadres supérieurs ou de postes stratégiques du siège principal à Bâle. La plus grande partie des emplois traversera la Manche pour s'installer à Manchester, en Angleterre. Ils relèvent de la logistique internationale.

Une portion plus réduite prendra le chemin de la capitale hongroise Budapest, où un centre européen de prestations financières doit voir le jour. Enfin, un autre ensemble de postes sera rattaché au centre de livraison global de Pune, en Inde. Ces trois sites ne seront pas seulement étoffés avec l'apport de ces emplois suisses, mais également avec ceux provenant d'autres pays.

Trois secteurs sont concernés par la restructuration: commerce, recherche et développement, et opérations globales.

Ces mesures ont fait bondir les syndicats. Si Syna parle de "lundi noir" et se dit "choqué", Unia appelle le gouvernement bâlois à intervenir.

Le "boss" rassure

Le directeur général Mike Mack tient à rassurer: "étant donné notre profond enracinement en Suisse, nous restons déterminés à conserver notre siège social à Bâle". Et d'ajouter que Syngenta accorde "une grande importance à la Suisse comme centre d’affaires et d’innovation."

L'usine de protection des cultures à Monthey (VS), qui emploie plus de 900 personnes, "continuera à être le plus grand site de production de Syngenta dans le monde", promet la multinationale. A Stein (AG), "l'un des trois principaux sites mondiaux de recherche et développement", 46 millions de francs ont été consacrés à l'expansion et au développement des installations.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus