Le groupe américain Intel limite les dégâts au troisième trimestre

Numéro un mondial des microprocesseurs, le groupe américain Intel a limité les dégâts au troisième trimestre malgré la crise sur le marché du PC. Le bénéfice net est en recul de 0,7%, à 2,95 milliards de dollars (2,7 milliards de francs), selon des résultats publiés mardi.

Le chiffre d'affaires stagne (+0,2%) à 13,48 milliards de dollars, en ligne avec les attentes du marché. Pour l'entreprise, c'est un soulagement après plusieurs trimestres de recul.

Intel a enregistré "une croissance modeste dans un environnement difficile", a résumé le directeur général, Brian Krzanich, arrivé aux commandes du groupe en mai.

Lors d'une conférence d'analystes, il a mis la performance trimestrielle du groupe sur le compte de l'élargissement du portefeuille de ses produits. "Nous démarrons le quatrième trimestre avec le portefeuille le plus large de l'histoire d'Intel", a-t-il affirmé.

Intel, dont les puces restent très associées au PC, souffre depuis plusieurs trimestres de la crise de ce secteur, cannibalisé par l'essor des appareils mobiles comme les smartphones ou les tablettes informatiques. Son nouveau patron a affirmé ce printemps avoir fait du mobile "la plus haute priorité".

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes