Le groupe BKB voit son bénéfice net chuter de moitié

La Banque cantonale de Bâle (BKB) a vu l'an dernier son bénéfice net au niveau du groupe chuter de plus de moitié (-52,9%) à 120,5 millions de francs. L'évolution s'explique notamment par la constitution de provisions à hauteur de 109 millions de francs en lien avec le règlement du conflit fiscal aux Etats-Unis.

Ces 109 millions de francs, dont le montant avait été annoncé à fin 2013 déjà, doivent servir à couvrir les frais de procédure et le paiement d'une éventuelle amende outre-Atlantique, a rappelé jeudi le groupe BKB, qui contrôle la majorité du capital de la Banque Coop. Quant au résultat brut, qui reflète davantage le domaine opérationnel, il a reculé d'un quart à 282,1 millions.

La maison mère, soit la Banque cantonale de Bâle elle-même, a pour sa part dégagé un bénéfice net en baisse de 13,1% par rapport à 2012 à 70,1 millions de francs. Selon le communiqué, elle a connu un exercice 2013 difficile, marqué du sceau de la volonté d'effacer les charges du passé, référence faite notamment au conflit fiscal américain.

Pour 2014, le groupe BKB s'attend à réaliser un exercice plus favorable que le précédent. Il entend en particulier travailler à l'amélioration de son image et de ses résultats d'ici à fin 2015, selon des propos du directeur général Guy Lachappelle rapportés dans le communiqué.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus