Le franc ne s'affaiblit pas sur le marché des changes

Un jour après l'annonce de la banque nationale d'introduire un taux d'intérêt négatif au début de l'année prochaine, le franc suisse ne s'est pour l'heure pas davantage affaibli sur le marché des changes. L'euro s'échangeait moins d'un demi-centime au-dessus du cours plancher fixé par la BNS à 1,20 franc.

Contrairement aux jours précédents, les autorités monétaires helvétiques n'ont pas été contraintes de protéger le taux plancher au moyen d'achats de devises. Sur le marché des changes, un euro valait 1,2031 franc, vendredi, à 14h30.

Pour endiguer la nouvelle force du franc suisse, l'institut d'émission a pris la décision historique, jeudi, d'introduire des intérêts négatifs de 0,25% sur les grands dépôts bancaires.

La raison invoquée par le président de la BNS, Thomas Jordan, pour introduire cette mesure réside dans l'incertitude grandissante qui règne sur les marchés financiers. L'aggravation de la crise en Russie, qui a entraîné un intérêt important pour le franc suisse, une valeur sûre, a en particulier poussé à agir la BNS en ce sens.

La BNS n'était plus intervenue dans le marché des changes, depuis septembre 2012.

Immédiatement après l'annonce, l'euro s'était affaibli sur le marché des changes à 1,2090 franc. Mais la monnaie européenne est vite à nouveau retombée à 1,2040 franc. Thomas Jordan explique ces fluctuations par le fait que certains commentateurs n'avaient pas encore tout à fait compris la rigueur des mesures introduites.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes