Le fondateur d'Ikea quitte la Suisse pour retourner en Suède

Le fondateur du numéro un mondial de l'ameublement Ikea, le Suédois Ingvar Kamprad, a annoncé mercredi qu'il quittait la Suisse, où il résidait depuis les années 1970. L'homme âgé de 87 ans veut retrouver son pays.

"Je retourne vivre en Suède pour venir plus près de ma famille et mes vieux amis", a déclaré Ingvar Kamprad dans un message publié par le quotidien suédois "Sydsvenskan".

"Depuis que ma chère épouse Margareta est décédée il y a environ un an et demi, il y a de moins en moins de choses qui m'ont retenu en Suisse", a-t-il expliqué. Une porte-parole d'Ikea, Josefine Thorell, a confirmé qu'il avait ce projet de "passer le reste de sa vie en Suède".

Le directeur général de la fondation Ikea, Per Heggenes, a précisé à "Sydsvenskan" que M. Kamprad allait résider là où il est né et a fondé Ikea en 1943, à Älmhult, dans le sud de la Suède.

Le plus riche d'Europe

La très petite entreprise fondée en 1943 par un fils d'agriculteurs modestes, qui vendait des articles comme des crayons ou des cadres, a grandi pour devenir l'une des enseignes les plus connues au monde.

Cette croissance a fait d'Ingvar Kamprad l'homme le plus riche d'Europe, avec une fortune estimée entre 38 et 39 milliards de francs par le magazine "Bilan" en novembre dernier.

Adieu Epalinges

Le Suédois vit à Epalinges, sur les hauteurs de Lausanne, une vie discrète, très loin du luxe, décrite même par la presse comme à la limite de la pingrerie.

Le patriarche n'a pas encore complètement pris sa retraite, mais peu à peu laissé les rênes d'Ikea à ses trois fils. En juin, il a annoncé quitter son poste le plus important, celui d'administrateur chez Inter Ikea, société néerlandaise qui détient le concept et la marque Ikea.

/SERVICE


Actualisé le