Vers une hausse des salaires mais un climat d'embauche moins bon

Les travailleurs suisses verront leur salaire augmenter en moyenne de 1,4% l'année prochaine, selon une étude du cabinet Hay Group. La hausse se situe, cependant, en dessous de la moyenne européenne. En revanche, selon une autre étude, le climat d'embauche risque de se détériorer en 2015.

Le pouvoir d'achat des employés helvétiques pourrait augmenter de près de 1,2%, avec un taux d'inflation évalué par l'Office fédéral de la statistique (OFS) à 0,2% en 2015. En Europe, un accroissement des salaires nominaux de près de 3,1% est attendu. En raison des prévisions d'inflation basse, les salaires réels devraient aussi connaître une hausse.

Pour mener à bien son analyse, Hay s'est basé sur une banque de données fournissant des informations sur plus de 16'000 personnes actives dans 24'000 entreprises présentes dans plus de 110 pays.

Légère hausse du chômage

En novembre, le chômage a lui continué sa marche ascendante en Suisse. Avec 136'552 personnes inscrites auprès des offices régionaux de placement (ORP), ou 4155 de plus qu'en octobre, son taux a progressé de 0,1 point à 3,2%, identique à celui de novembre 2013.

Sur un an, le nombre de chômeurs inscrits a toutefois diminué de 2521 personnes (-1,8%), a indiqué mardi le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO) dans sa statistique mensuelle.

Le nombre de jeunes chômeurs (15 à 24 ans) a pour sa part diminué de 119 personnes (-0,6%), passant à 18'602 inscrits. Sur un an, il affiche une baisse de 3,8%.

Baisse des embauches

Le marché du travail suisse devrait connaître plus de difficultés au premier trimestre de 2015. Selon l'étude Manpower, les intentions d'embauches reculent de manière significative dans cinq domaines d'activité, notamment la construction et l'industrie manufacturière.

Les employeurs du secteur de la finance, de l'assurance, de l'immobilier et des services aux entreprises anticipent un résultat négatif pour la première fois depuis le lancement du baromètre, en 2005.

Sur l'ensemble des patrons 757 interrogés en Suisse entre le 16 et le 28 octobre, 4% envisagent d'augmenter leurs effectifs, en 2015, et 7% prévoient une baisse. L'immense majorité (87%) ne présage aucun changement.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus