Le bassin lémanique sous le choc de la fermeture de Merck Serono

Suite à l'annonce de la fermeture du siège de Merck Serono, Genève est sous le choc du plus gros licenciement collectif jamais opéré dans le canton. Le Conseil d'Etat veut se battre pour trouver des alternatives. Le canton de Vaud entend se montrer "solidaire"."Les conséquences financières de la fermeture de Merck Serono pour Genève ne peuvent pas encore être chiffrées mais ce n'est de toute façon pas le problème numéro un", a déclaré à l'ats Pierre-François Unger, président du Conseil d'Etat genevois. Selon lui, l'aspect humain est largement plus problématique. /SERVICE


Actualisé le