Le WWF recueille plus de 20'000 paraphes contre le gaspillage

La Suisse doit diviser par deux le gaspillage alimentaire d'ici 10 ans. Pour sensibiliser les autorités à ce problème, le WWF a déposé mercredi à Berne une pétition munie de 20'332 signatures, tout en servant symboliquement aux parlementaires sur la Place fédérale des amuse-bouche préparés avec des restes qui auraient normalement été jetés.

Le WWF constate qu'un tiers des denrées alimentaires sont gaspillées. Même si les données manquent en Suisse en comparaison à d'autres pays, l'ONG estime qu'"environ deux millions de tonnes d'aliments parfaitement consommables se retrouvent chaque année à la poubelle au lieu de finir dans nos assiettes".

"C’est un luxe que nous ne pouvons tout simplement pas nous permettre", déclarait au moment du lancement de la pétition il y a huit semaines la vice-présidente des Verts Adèle Thorens. "Et ce n’est pas qu’une question d’argent", souligne-t-elle.

Cette surproduction engloutit inutilement des ressources rares telles que l’eau, les éléments nutritifs, le sol ou l’énergie. Elle cause d’importants problèmes environnementaux et aggrave la pénurie alimentaire, ajoute la conseillère nationale vaudoise.

Si les autorités sont invitées à récolter des données et à fixer des objectifs, le WWF s'adresse à tous les partenaires: "afin de pouvoir réduire considérablement les pertes alimentaires, producteurs, transformateurs, commerce de détail et consommateurs doivent se sentir engagés par un objectif commun", affirme Jennifer Zimmermann, responsable Consommation au WWF Suisse.

/ATS


Actualisé le