Le SECO révise en nette baisse sa prévision de croissance pour 2012

Le ralentissement de la conjoncture mondiale et la force du franc vont continuer de peser sur la croissance de l'économie helvétique ces prochains mois. A la lumière de cette évolution, le SECO révise en nette baisse sa prévision de hausse du produit intérieur brut (PIB) pour 2012, de 1,5 à 0,9%.Conséquence du manque de solutions politiques claires au problème de la dette souveraine dans le zone euro, les marchés financiers ont connu de nouvelles pertes de confiance et des turbulences importantes en juillet et en août, explique mardi le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO). Les indicateurs de l'économie réelle n'ont pas échappé à cette influence. /SERVICE


Actualisé le

 

Articles les plus lus